Que faire en cas de traumatisme sonore ?

Un traumatisme sonore désigne un trouble de l’audition qui touche l’oreille interne. Les cellules ciliées sont détruites en raison de l’exposition à des niveaux sonores trop intenses. La douleur de l’oreille ressentie en cas de bruit fort peut entraîner une perte de l’audition temporaire ou définitive. En de symptômes, vous devez consulter rapidement car ce choc auditif est considéré comme une urgence médicale.

Qu'est-ce qu'un traumatisme sonore ?

Un traumatisme sonore correspond à une atteinte de la cochlée qui se situe dans l’oreille interne. Face à des niveaux sonores inadaptés, des lésions touchent les cellules sensorielles ou ciliées. Ces lésions peuvent s’accompagner d’acouphènes ou d’hyperacousie.

L’oreille est en effet un organe fragile. L’exposition à un son excessif brutal, ou à des bruits forts pendant plusieurs années, peut provoquer d’importants dégâts. Lorsqu’un son excessif se produit, il peut engendrer des problèmes liés au fonctionnement de l’oreille. Un son trop intense fera vibrer la membrane du tympan. Normalement, le muscle stapédien se contracte et protège l’oreille interne. Toutefois, ce muscle ne joue pas toujours son rôle. Les cellules ciliées sont donc détruites et les sons ne sont plus transmis au cerveau. Vous pouvez donc souffrir d’un traumatisme sonore aigu ou chronique.

Traumatisme aigu

Le traumatisme sonore aigu a souvent lieu à la suite d’une exposition brutale et soudaine dont le niveau ne peut être supporté par les oreilles. Une explosion ou une déflagration peuvent provoquer ces troubles auditifs. Dans ce cas, le choc acoustique provoque une destruction immédiate des cellules ciliées qui ne peuvent supporter ce bruit intense.

 

Ce type de traumatisme peut directement provoquer une perte auditive. Les fréquences situées entre 4 000 et 6 000 Hz sont les principales concernées. En raison d’un traumatisme aigu, la perte auditive peut être temporaire ou définitive. Il est donc impératif de consulter un médecin ORL au plus vite pour mettre en place un traitement adapté.

Traumatisme chronique

Le traumatisme chronique apparaît en cas d’exposition régulière à des niveaux sonores élevés. L’utilisation de casques ou d’écouteurs audio, un concert avec une musique amplifiée, des bruits importants sur le lieu de travail peuvent provoquer des troubles. Pour éviter ce phénomène, la prévention est de rigueur. Certains réflexes évitent une perte d’audition ou la survenue d’une surdité précoce.

Quels sont les symptômes de ce traumatisme ?

Le trauma acoustique se reconnaît à un ensemble de symptômes :

  • Une perte auditive brutale et soudaine
  • L’apparition de maux de tête
  • Une modification de la perception des sons
  • Une sensation d’oreille bouchée
  • La survenue d’acouphènes, d’intensité variable
  • La multiplication de vertiges et de perte d’équilibre
  • Une hypersensibilité au bruit ou hyperacousie
  • Une douleur intense lorsque la membrane du tympan est perforée

Quels que soient les symptômes ressentis, un traumatisme de l’oreille demande une consultation au plus vite auprès d’un médecin ORL. En posant un diagnostic précoce, vous augmentez vos chances de retrouver vos capacités d’audition. Un traitement adapté pourra être mis en place sans attendre.

Quels types de diagnostics pour une baisse d'audition ?

Lorsque la durée du traumatisme sonore excède les 24 heures, la consultation médicale s’impose. Rendez-vous aux urgences ou contactez votre médecin ORL pour une consultation dans la journée. Plus vous attendez, plus les conséquences de ce traumatisme peuvent affecter votre santé auditive. Plusieurs examens sont réalisés pour mesurer les conséquences de ce traumatisme sur vos oreilles.

L'otoscopie

Le médecin ORL vérifie l’état de santé de votre conduit auditif touché. Cette étape est utile pour savoir si vous avez un bouchon de cérumen ou un tympan perforé. Il cherche à observer les conséquences de ce traumatisme sonore.

L'audiométrie

À la suite d’un traumatisme sonore, une évaluation de la perte d’audition s’impose. L’audiométrie consiste donc à réaliser un test auditif tonal et vocal. Ces mesures seront également utiles pour suivre l’évolution de l’audition.

En fonction des résultats des examens et les causes du traumatisme, le médecin ORL prescrit un traitement adapté. Si la perte auditive est définitive, il pourra prescrire le port de prothèses auditives. Dans ce cas, vous pourrez vous rendre dans un de nos centres auditifs pour rencontrer un de nos audioprothésistes et mettre en place un appareillage adapté.

AltAudiogramme

Quels sont les traitements possibles après l'apparition de ce traumatisme ?

Après avoir constaté vos troubles auditifs en raison d’un traumatisme sonore, plusieurs traitements peuvent être envisagés.

Les différents traitements envisageables

Selon l’ampleur du traumatisme acoustique et le risque de surdité, le médecin préconisera :

  • Un traitement médicamenteux par voie orale ou intraveineuse : la prise de vasodilatateurs et de corticoïdes réduit la douleur et permet de réduire la perte d’audition.
  • Observer un repos auditif : reposez-vous dans un espace silencieux pour reposer vos oreilles. Le port de bouchons d’oreille sur mesure permet d’être isolé du bruit environnant.

Avec des traitements immédiats, la récupération de l’audition peut être totale. Toutefois, des acouphènes ou de l’hyperacousie peuvent perdurer. Si la perte d’audition est trop importante, le médecin ORL pourra prescrire un appareil auditif adapté. Audisoin vous accueille dans ses centres auditifs pour délivrer des conseils professionnels après un traumatisme sonore. Un audioprothésiste vous aidera à choisir l’appareillage adapté à vos pertes auditives.

Comment prévenir l'apparition de ces traumatismes ?

Le système auditif est fragile. Les risques de pertes d’audition sont réels. Pour éviter tout traumatisme, la prévention est de rigueur :

  • Réduisez le volume sonore de vos appareils, notamment quand vous écoutez de la musique : casques audios, lecteurs MP3, chaîne hi-fi. Il est également important de contrôle le volume de votre téléphone et de votre télévision.
  • Limitez la durée d’exposition au bruit. Sans bouchons d’oreilles, la durée maximale d’exposition à 80 décibels ne peut excéder 8 heures.
  • Lorsque vous évoluez dans un environnement bruyant au travail et dans vos activités de loisirs, portez des protections auditives sur mesure pas encore publié afin d’atténuer les bruits intenses.
  • Lorsque vous utilisez des enceintes avec un son amplifié, éloignez-vous le plus possible des haut-parleurs pour limiter l’effet des sons forts sur les oreilles.
  • Après une exposition à un niveau sonore élevé, prenez le temps de vous reposer dans un endroit calme.